Nous allons tenter de répertorier ici des acteurs locaux et d'autres sources plus lointaines de savoir à partager pour mieux appréhender ce qui nous entoure et nous définit...vaste programme !

En attendant, voici quelques notes suivant les thèmes choisis par les participants au défi une semaine avec ou sans :


Diminution de l’empreinte numérique :

Là, on ne peut pas faire l’impasse sur le rapport du Shift Project de 2019 : l’insoutenable usage de la vidéo en ligne .
Le numérique émet 4 % des gaz à effet de serre (la moitié des voitures et le double des avions civiles) avec une croissance de 9 %/an. La part de la fabrication du matériel en représente presque la moitié. 80 % de cette activité est due aux vidéos.
Comment faire ? Pour agir sur les 20 % hors vidéo : charger le moins possible les serveurs. Limiter les mails avec pièce jointe lourde. Préférer un stockage provisoire genre Framadrop et envoyer le lien. Nettoyer les fichiers inutiles dans le cloud et dans sa messagerie webmail. Un mail avec pièce jointe émet plus de GES qu’un courrier A4.
Pour diminuer véritablement ce impact, on doit diminuer le flux vidéo : mieux trier ce qu’on regarde, mettre la plus faible définition possible. L’autre poste concerne le matériel : le bichonner pour avoir à le changer le moins possible. N’installer pas plus de puissance que nécessaire car l’impact en terme d’émissions de GES ou de consommation de ressources est proportionnelle à la puissance informatique du matériel.

Impression papier

La consommation de papier a plusieurs impacts :
Elle est responsable de 40 % du marché du bois dans le monde. Elle joue de ce fait un rôle dans la déforestation.
Sa fabrication nécessite de l’énergie : 17 W pour du papier neuf, 12 W pour du recyclé , de l’eau et entraîne des rejets de chlore.
La première chose est évidemment de ne pas imprimer ce qui n’est pas nécessaire. Attention, en revanche, à ne pas remplacer les impressions par la numérisation. L’équipement en terminaux et serveurs, l’usage des réseaux et l’électricité pour faire tourner tout ça peut être pire que le papier (c’est le cas pour la comparaison des courriers papier et des mails).
Pour le choix du papier, préférez le recyclé et blanchi sans chlore. Pensez au recto-verso.
On vous encourage donc à lever le pied sur les impressions, tout en restant vigilant à diminuer aussi votre empreinte numérique !